Hommage à Chantal Legrand, une des fondatrices de l’EHD

Funérailles de Chantal Legrand le 3 janvier 2019.
Texte de Nicole Verougstraete.

C’est une magnifique personnalité qui nous a quittés ou – comme Chantal aimait le dire à propos des gens qu’elle appréciait – une belle personne nous a quittés.A vous tous qui l’avez connue, je voudrais surtout parler ici de Chantal et de « L’Ecole à l’hôpital » qu’elle a cofondée avec A.M. Lamfalussy. Chantal a consacré tant de temps, de cœur et d’énergie pendant tant d’années !
Chantal et Anne-Marie étaient convaincues qu’un accompagnement scolaire bien organisé pouvait être un facteur d’aide à la guérison pour des enfants malades. Elles fondèrent donc une équipe, puis une association dans ce but. Elles s’inspirèrent au départ du modèle de l’association française « L’Ecole à l’Hôpital » et pendant des mois, multiplièrent les contacts avec le corps médical et infirmier belge, puis avec les premières écoles hospitalières qui se créaient lentement à Bruxelles. Les écoles des 2 réseaux du pays furent contactées.
Leur conviction et leur ténacité firent merveille et elles réunirent rapidement une petite équipe opérationnelle et enthousiaste qui n’hésita pas à y aller de sa poche pour réunir les fonds nécessaires au départ de l’association. Les premiers professeurs furent recrutés et envoyés dans les hôpitaux qui le demandaient et au domicile des enfants malades..
Chantal et Louis ouvrirent toutes grandes les portes de leur maison de l’avenue Albert-Elisabeth à l’Ecole à l’Hôpital.H. Avec beaucoup de générosité et de discrétion, ils assumèrent une bonne partie des frais de fonctionnement de l’asbl naissante.
Bien sûr, les conditions de travail à l’avenue Albert-Elisabeth étaient un peu spartiates : pas beaucoup d’espace, 2 ordinateurs fantaisistes et intermittents, un vestiaire-confessionnal pour recevoir les candidats-professeurs…mais quelle bonne ambiance ! Et quelle joyeuse invasion lorsque nous montions à l’étage pour envahir salon et cuisine lors des réunions générales des membres qui devenaient de plus en plus nombreux…Le tout avec l’approbation sereine de Louis qui se réfugiait au 2d étage !
Les années passèrent, l’Ecole à l’Hôpital devint une ASBL, organisa des permanences quasi quotidiennes puis plus tard, prit le nom d’Ecole à l’Hôpital et à Domicile.
Sous des dehors candides, Chantal pouvait être une redoutable stratège et arrivait toujours à ses fins. Il en fut par exemple ainsi lorsque, voulant trouver un local plus spacieux et indépendant pour l’Ecole à l’Hôpital et à Domicile, elle fit un véritable siège de la Commune de Woluwe St Pierre…et obtint, bien sûr, le local actuel de l’association.
Elle nous disait « Gardez toujours, où que vous soyez, un petit coin de votre esprit pour l’Ecole à l’Hôpital et à Domicile » et c’est ainsi que dans des circonstances parfois surprenantes, Chantal recrutait ses collaborateurs et collaboratrices…qui ne pouvaient lui résister !
Chantal aimait rire, nous écouter avec bienveillance et humour et alléger ainsi le travail parfois bien lourd de l’E.H.D. : l’accompagnement d’enfants malades, parfois en fin de vie, n’est pas une sinécure. Elle accueillait avec enthousiasme les idées, propositions et initiatives des membres de son équipe qui s’était étoffée au cours des années. Elle nous faisait confiance.
Grâce à cette attitude ouverte, l’association s’est progressivement professionnalisée, informatisée, a recruté de plus en plus d’enseignants, retraités ou actifs, et leur a proposé des formations régulières.
Des antennes se sont développées dans toute la Communauté française, une association néerlandophone a été créée qui elle-même a initié plusieurs antennes dans les provinces flamandes. L’ASBL a été reconnue par la Communauté française et par certaines Mutuelles, la collaboration avec les écoles hospitalières et le partenariat avec d’autres associations furent établis clairement.
Les années passèrent, la maison de l’avenue Albert-Elisabeth restait grande ouverte aux réunions générales, toujours aussi chaleureuses, jusqu’au jour où Chantal décida de se retirer complètement de l’association « pour – nous a-t-elle dit – se consacrer davantage à sa famille et en particulier à ses nombreux petits-enfants ». La fête des 30 ans de l’association, en présence de la Princesse Astrid, fut en quelque sorte le point d’orgue de la présence de Chantal à l’association…
Au nom de tous les membres de l’Ecole à l’Hôpital et à Domicile, je voudrais rendre hommage à ce magnifique chemin d’humanité qui fut celui de Chantal, à sa foi en la vie, à sa confiance en chaque être humain, à son respect de la différence. Son regard lumineux et son sourire éclatant éclaireront longtemps encore notre propre chemin de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *